'

DSI n°107, l’éditorial

Le récent sommet de l’OTAN à Newport, au Pays de Galle, a été l’occasion d’observer un curieux revirement. Alors que le pessimisme quant aux capacités de défense l’emportait depuis plusieurs mois, l’exceptionnelle conjonction de crises actuellement observée pourrait bien avoir eu un effet d’électrochoc sur une classe politique devant se rendre à l’évidence. Non, la qualité technique ne remplace pas la quantité, invalidant la philosophie même de processus de Transformation également envisagés comme vecteur d’économies.

Non, ” la défense » (avec tout ce qu’elle recouvre d’enjeux) n’est pas non plus un dossier qu’on ouvre et qu’on ferme au gré des aléas de la politique intérieure : la question ne se traite pas comme un permis d’urbanisme. Elle implique un suivi permanent, sans doute parce que si la guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens, elle est aussi la forme la plus pure du politique. Et, à n’en point douter également, parce que les adversaires du moment ne la considèrent pas comme un ” dossier ordinaire ». Comme tous les autres domaines régaliens, la défense est, en fait, au cœur du contrat social qui légitime l’État : s’il n’est plus capable de protéger ses citoyens, sa pertinence même est en danger.

Mais le sommet de Newport a également accouché – à nouveau – d’une arlésienne : des budgets de défense nationaux à 2 % du PIB, l’objectif devant être atteint en 2025, en sachant qu’un cinquième des budgets devra être consacré aux investissements. Si la date est éloignée, l’effort sera considérable. Qu’on en juge : à croissance zéro, la France devra augmenter d’un quart ses dépenses (1,52 % du PIB en 2013, hors-pensions) ; l’Allemagne (1,09 %), le Canada et la Belgique (1 % du PIB), comme bon nombre de pays d’Europe centrale et orientale, devront les doubler ; les Voir l’article en entier

Via:: Défense et Sécurité Internationale

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close