'

Etats baltes : une délicate montée en puissance

Mis sous pression par la crise ukrainienne, les Etats baltes connaissent un processus de modernisation de leurs forces appuyé par les membres de l’OTAN. Mais ces forces reviennent également de loin : elles ont littéralement été construites depuis 1991, sachant que les dépenses de défense n’ont pas nécessairement été une priorité des différents gouvernements.

Annexés par l’URSS en 1940, les Etats baltes ont formellement exprimé leur volonté d’indépendance lors de referendums en février-mars 1991[1], quelques semaines après une intervention des troupes du ministère soviétique de l’intérieur qui fera 15 morts. La déclaration formelle d’indépendance sera proclamée en août de la même année, dans la foulée de la tentative de coup d’Etat contre M. Gorbatchev. Le 4 septembre, Moscou reconnaissait leur souveraineté, un certain nombre d’accords étant signés dans la foulée. Ainsi, une présence russe au radar de Skrunda (Lettonie) sera acceptée, le retrait des forces de Moscou intervenant en 1998[2]. Assez rapidement, Talinn, Vilnius et Riga intègrent l’architecture européenne de sécurité. Ces capitales expriment rapidement leur désir de rejoindre l’OTAN et sont parmi les premières à intégrer le partenariat pour la paix, en 1994 – en même temps que la Russie. En juin de la même année, ils sont partenaires associés de l’Union de l’Europe Occidentale. Il faut cependant attendre 10 ans pour qu’ils rejoignent formellement l’OTAN.

Le cadre sécuritaire

La nouvelle est accueillie froidement par Moscou, qui voit une deuxième vague, après celle de 1999, d’extension de l’OTAN à l’est. Cependant, contrairement à ce qui est souvent affirmé, aucun accord n’a jamais été pris pour que cette extension n’ait pas lieu – il eut d’ailleurs été discutable d’un point de vue légal[3]. Au contraire, la Russie a été associée aux deux élargissements : dès 1997 était signé un acte fondateur des relations, suivi en 2002 Voir l’article en entier

Via:: Défense et Sécurité Internationale

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close