'

Le Pentagone signe jusqu’au 31 janvier pour monter la garde face aux migrants

1000w_q95.jpg

5 400 soldats US sont en mission. Une mission sans nom, sur la frontière mexicaine. Une mission dont les termes restent toujours aussi vagues, puisque le Pentagone et la Maison Blanche ont du mal à accorder leurs discours. L’aspect le plus visible réside dans les kilomètres de barbelés et de grillages posés par le Génie.

Toutefois des marines de la Special Purpose Marine Air-Ground Task Force 7 se sont entraînés, fin novembre, avec les personnels des Customs and Border Protection au poste frontière de San Ysidro Point of Entry (photos DoD). Selon le DoD, les militaires n’assureront aucune mission de maintien de l’ordre mais ils pourront assurer la sécurité des employés des Customs and Border Protection.

1000w_q95.jpbisg.jpg

Cette mission va être prolongée jusqu’au 31 janvier prochain. Du rab dont se passerait bien le Pentagone qui a estimé que ce déploiement aura coûté au 15 décembre 72 millions de $.

Pas question que ces troupes affrontent les migrants qui tenteraient de franchir la frontière, malgré les rodomontades de Donald Trump. Cette mission relève uniquement de l’US Customs and Border Protection.

Ce service a effectué une mise en situation, samedi dernier, au poste frontière d’Otay Mesa (près de San Diego, en Californie). Quelques centaines d’hommes en tenue MO et appuyés par des blindés comme ne témoignent ces photos:

4940292.jpg

4940300.jpg

Voir l’article en entier

Via:: Ligne de défense

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close