'

Syrie: deux fois plus de frappes aériennes après l’annonce du retrait par Trump

1000w_q95.jpg

On se souvient que le 19 décembre Donald Trump avait déclaré: “Nous avons gagné contre le groupe EI, il est temps de rentrer”. “Nos garçons, nos jeunes femmes, nos hommes, ils rentrent tous, et ils rentrent tous maintenant”, ajoutait-il.

Depuis cette déclaration péremptoire, le président US s’est montré bien plus évasif sur le calendrier de ce retrait. “Nous nous retirons”, a-t-il récemment déclaré, ajoutant que cela se ferait “sur un certain temps”.

“Je n’ai jamais dit que nous partirions du jour au lendemain”, a-t-il aussi précisé.

Lundi, il a assuré que ce retrait serait mené “à un rythme adapté tout en continuant en même temps à combattre l’EI et à faire ce qui est prudent et nécessaire pour tout le reste”.

Pragmatique, le commandement US a poursuivi ses opérations, voire les a intensifiées, comme le prouve un communiqué de presse du 4 janvier de la Combined Joint Task Force – Operation Inherent Resolve.

Ce communiqué relate les opérations du 16 au 29 décembre et démontre que le rythme a quasiment doublé.

469 frappes ont été recensés contre des cibles de l’EI, contre 208 entre le 8 et le 15 décembre. Du 2 au 8 décembre, 251 frappes avaient été recensés.

Voir l’article en entier

Via:: Ligne de défense

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close