'

Comment “améliorer la condition militaire?”: 10 recommandations sur les rémunérations, la mobilité et les conditions de vie

eclair001.png

Dominique de Legge, rapporteur spécial des crédits de la mission Défense, a présenté devant la commission des finances du Sénat son rapport sur la gestion des ressources humaines dans les armées : “Améliorer la condition militaire : une nécessité stratégique, opérationnelle et humaine”.

Ce rapport est à consulter ici.

Ce rapport aborde différentes pistes permettant de répondre aux difficultés de fidélisation, celle-ci passant impérativement par une amélioration de la condition militaire.

Le rapporteur spécial formule ainsi 10 recommandations portant notamment sur les rémunérations, la mobilité et les conditions de vie des militaires:

Axe n°1 : renforcer la gouvernance RH du ministère des armées
– Recommandation n° 1 : réévaluer la pertinence de l’architecture budgétaire actuelle du ministère des armées, conçue dans le cadre révolu de la déflation des effectifs et poursuivre l’amélioration de la gouvernance RH du ministère.
– Recommandation n° 2 : afin d’améliorer la portée de l’autorisation parlementaire, poursuivre la fiabilisation des prévisions de dépenses de personnel des armées, en privilégiant des estimations fondées sur les exercices passés et les mouvements RH observés plutôt que sur un modèle purement prévisionnel.

Axe n°2 : poursuivre la mise en place de mesures visant à renforcer l’attractivité et la fidélisation au sein des armées
– Recommandation n° 3 : afin d’améliorer le fonctionnement des centres d’information et de recrutement des forces armées (CIRFA), poursuivre la mutualisation de leurs moyens et l’optimisation de leur maillage territorial.
– Recommandation n° 4 : afin de rendre compte de l’efficacité des mesures prises par le ministère des armées en matière de fidélisation des effectifs, créer un indicateur de performance permettant d’évaluer les progrès réalisés en la matière. Ce dernier pourrait reposer sur le taux de renouvellement des contrats, les taux d’attrition des cohortes ou la durée de l’engagement effectif dans certaines spécialités tendues.
Recommandation n° 5 : Voir l’article en entier

Via:: Ligne de défense

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close