'

Non, un militaire blessé ou tué au combat n’est « pas une victime », affirme le HCECM

Par facilité de langage, on peut souvent entendre qu’un militaire tué ou blessé lors d’une opération est une ” victime, dans le sens où il aurait ” subi un dommage causé par un tiers. D’ailleurs, il fut un époque pas encore si lointaine où la mort d’un soldat français en Bosnie-Herzégovine ou en Afghanistan était traitée, par…

Cet article Non, un militaire blessé ou tué au combat n’est ” pas une victime, affirme le HCECM est apparu en premier sur Zone Militaire.

Voir l’article en entier

Via:: Zone Militaire – Opex 360

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close