'

Entre 15 et 20 gendarmes sont actuellement sous surveillance pour radicalisation

Le 3 octobre, Mickaël Harpon, alors employé par le service informatique de la Direction du renseignement de la préfecture de police de Paris [DRPP], a tué quatre de ses collègues à l’arme blanche, avant d’être abattu par un jeune fonctionnaire de police. L’enquête, conduite sous l’autorité du Parquet national antiterroriste [PNAT], a montré que cet…

Cet article Entre 15 et 20 gendarmes sont actuellement sous surveillance pour radicalisation est apparu en premier sur Zone Militaire.

Voir l’article en entier

Via:: Zone Militaire – Opex 360

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close