'

La ministre française des Armées en visite au Sahel où la situation sécuritaire se dégrade

flamme.png

Florence Parly a débuté ce lundi au Tchad une visite au Sahel, deux jours après la mort au Mali d’un soldat français de l’opération antijihadiste Barkhane, dans un contexte sécuritaire régional très dégradé.

La visite de la ministre au Sahel, dont les prochaines étapes restent encore confidentielles (mais prévisibles) pour des raisons de sécurité, intervient alors qu’un soldat français a trouvé la mort samedi dans le nord-est du Mali, près de la frontière du Niger.

Le VBL où se trouvait le soldat français “a été frappé par un engin explosif”, alors qu’il faisait partie d’un détachement “engagé dans une escorte de convoi” à 20 km d’Indelimane, dans la région de Ménaka, près de la frontière avec le Niger. La victime, le brigadier Ronan Pointeau, 24 ans, faisait partie du 1er régiment de Spahis de Valence. Le BRI Pointeau est le 28e français tué dans cette zone depuis le déclenchement de Serval, en janvier 2013. Deux autres militaires de ce régiment avaient été tués le 21 février 2018 par l’explosion d’une mine artisanale au passage de leur véhicule entre les villes de Gao et Ménaka, dans la zone dite “des trois frontières”.

Le soldat français a péri au lendemain d’une attaque dans la même région contre une base militaire malienne qui a fait 49 morts; sa port intervient alors que la situation se dégrade dramatiquement dans la zone frontalière entre le Niger, le Burkina et le Mali. Les armées nationales de ces pays sahéliens semblent incapables d’enrayer la progression des attaques malgré l’appui de troupes étrangères et notamment des militaires français.

Voir l’article en entier

Via:: Ligne de défense

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close