'

Pour le chef de la diplomatie américaine, vouloir engranger les « dividendes de la paix » a été une erreur

Le 10 juin 1990, Laurent Fabius, alors président de l’Assemblée nationale, fut sans doute le premier à parler de ” dividendes de la paix pour demander une baisse des budgets militaires, étant alors entendu que l’Armée Rouge ne représentait plus une menace. Cependant, l’expression fut malheureuse… Tout comme celle utilisée par le politologue américain Francis Fukuyama,…

Cet article Pour le chef de la diplomatie américaine, vouloir engranger les ” dividendes de la paix a été une erreur est apparu en premier sur Zone Militaire.

Voir l’article en entier

Via:: Zone Militaire – Opex 360

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close