'

Menace NRBC : quelques éléments de RETEX de l’US Army

(Par Murielle Delaporte) – Un point sur l’USAMRIID

Comme nombre de pays – France y compris -, les Etats-Unis ont toujours pris au sérieux la menace NRBC – nucléaire, radiologique, biologique, chimique – et s’y sont dans la mesure du possible préparés tant par le biais d’exercices d’entraînement que par celui de la recherche scientifique.

L’institut de recherche médicale sur les maladies infectieuses de l’armée de Terre américaine, l’USAMRIID pour ” US Army Medical Research Institute of Infectious Diseases », se prépare à cette éventualité depuis sa création en 1969[1].

A l’exception de la Fièvre Q ou coxiellose, qui fut “weaponisée” dans les années cinquante et dont les stocks furent détruits aux Etats-Unis lors de la signature de la Convention des Nations Unis sur les armes biologiques en 1972, l’objectif de l’USAMRIID est d’être en mesure de détecter et contrer nombre de menaces biologiques par les procédures de protection adéquates et le développement de vaccins.

Concrètement les menaces sur lesquelles travaille le Pentagone depuis des années sont les suivantes :

  • “Anthrax
  • Botulisme
  • Peste
  • Ebola et fièvre hémorragique Marburg
  • Hantavirus
  • Toxine de ricine
  • Staphylococcal enterotoxin B”

En pratique, les Etats-Unis ont du notamment faire face aux cas suivants :

  • Pendant la guerre de Corée, trois mille soldats américains contractèrent la fièvre hémorragique associée à l’hantavirus, mais il ne fut jamais prouvé qu’il s’agissait d’une arme biologique ;
  • dissémination de l’anthrax par le biais du courier postal dans la foulée des attaques du 11 septembre 2001.

Mais aussi anticiper les risques associés aux menaces suivantes :

  • menace de l’utilisation de la botuline produite par le régime de Saddam Hussein pendant la première guerre du Golfe en 1990 ;
  • “weaponisation” par la Russie des virus Marburg et Ebola[2].

Même si l’arme biologique est heureusement extrêmement difficile à manier en raison de la faible longévité des virus et toxines, la pandémie actuelle – quelle que soit Voir l’article en entier

Via:: Opérationnels – Soutien, Logistique, Défense, Sécurité

By continuing to use the site, you agree to the use of cookies. more information

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close